Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

lundi 24 avril 2006

Ni fleurs ni couronnes - Des étudiants partaient étudier...

  • On sait qu'à une certaine époque, dans les années 70, alors que les départements des universités québécoises étaient pauvres en programmes de maîtrise et de doctorat, quelque 5000 étudiants québécois par année partaient étudier en France pour y faire leurs études supérieures, dit Yolande Cohen, directrice exécutive du Centre de coopération inter-universitaire franco-québécoise (CCIFQ). (Antoine Robitaille.)

Cette citation indirecte pourrait être débarrassée de quelques répétitions :

... quelque 5000 Québécois par année partaient en France pour y faire leurs études supérieures...

«Amère mère patrie» : http://www.ledevoir.com/2006/04/22/107391.html

Posté par Choubine à 03:39 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [2] - Permalien [#]