Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

samedi 15 avril 2006

Cela étant dit, cela étant, cela dit, ceci dit

Ceci dit, cela dit; cela étant, cela étant dit, ceci étant, ceci étant dit; usage.

  • Bien sûr, le Bloc québécois, comme le Parti québécois, a le devoir de défendre les intérêts du Québec et donc d'éliminer le déséquilibre fiscal, qui risque de se transformer en déséquilibre social. Cela étant dit, éliminer le déséquilibre fiscal, ce n'est pas évacuer la souveraineté. (Gilles Duceppe.)

Je vois souvent, dans le journal, les expressions cela étant dit ou cela étant, là où j'attendrais cela dit. Cette fois-ci je vais tâcher d'en avoir le coeur net : ces trois tours sont-ils admis dans les dictionnaires? Et dans quelle mesure ceci concurrence-t-il cela?

Sur les treize ouvrages consultés, aux articles « ceci » et « cela », neuf abordent la question; un seul (le Trésor de la langue française informatisé) reçoit explicitement les expressions cela étant, cela étant dit, ceci étant dit; les autres ne mentionnent que cela dit et ceci dit. Il semble donc que toutes ces expressions doivent être tenues pour correctes (j'inclurais ceci étant), mais que cela dit et ceci dit soient à préférer :

Cela dit, le problème subsiste. (Petit Robert.)

Cela dit, il faut bien constater que... (Thomas.)

Ceci dit, la solution proposée comporte de nombreux avantages. (Multidictionnaire.)

Martin, je te félicite de ton exactitude. Ceci dit, passe-moi la valise. (Romains, dans le Trésor.)

Certains auteurs, il est vrai, recommandent d'éviter ceci dit, étant donné que ceci, en principe, « annonce ce qui va venir » (Chouinard); cette locution, d'après ce que je peux voir dans le Petit Robert, le Hanse-Blampain, le Multidictionnaire, le Chouinard et le Trésor, est cependant passée dans l'usage. Selon Marie-Éva de Villers, elle est synonyme de cela dit et les deux peuvent s'utiliser, même si la dernière « est aujourd'hui la plus fréquemment employée ». Hanse et Blampain font observer qu'en général, « cela tend à l'emporter nettement sur ceci en dehors des cas où il y a opposition »; ils ajoutent pourtant que « cela dit est souvent remplacé par ceci dit ».

Faut-il comprendre que ceci dit, à leur avis, et contrairement à ce qu'estime Marie-Éva de Villers, serait la plus courante des deux expressions? C'est en tout cas l'opinion des rédacteurs du Trésor, mais les premiers volumes de cet ouvrage monumental ont paru en 1971...; les choses ont pu changer depuis. Une petite recherche au moyen de google.ca donne 3 920 000 occurrences pour ceci dit, et 4 410 000 pour cela dit.

Les deux tours sont donc très communs; mais je continuerai pour ma part, ne serait-ce que pour l'euphonie, d'employer cela dit*.

Line Gingras

* Précision apportée le 10 janvier 2013 : À propos d'un autre billet, Marc81 me fait le commentaire suivant : « Peut-être pourriez-vous ajouter en guise d'information, dans ledit billet de 2006, l'avis de l'Académie française : "Cela dit, il quitta la séance. • En ce dernier sens, on évitera d'employer Ceci dit, qui se répand fâcheusement aujourd'hui" (9e édition de son Dictionnaire). Par ailleurs, l'Académie enregistre "Cela dit, cela étant". »

« "Être ou ne pas être" » : http://www.ledevoir.com/2006/04/14/106764.html

Posté par Choubine à 07:20 - Langue et traduction - Commentaires [9] - Permalien [#]