Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 31 mars 2006

Mise sur pieds d'un fonds jeunesse...

Mettre sur pieds; mise sur pieds; mettre sur pied; mise sur pied; sur pieds; sur pied; orthographe d'usage.

  • Cependant, la FEUQ [Fédération étudiante universitaire du Québec] déplore que cette stratégie n'officialise pas la mise sur pieds d'un fonds jeunesse capitalisé de 240 millions. (Antoine Robitaille.)

J'en ai mis sur pied, comme traductrice, des entreprises, des programmes, des comités de toute sorte. Mais une longue habitude ne dispense pas de vérifier si l'on a raison; et ne serait-il pas admissible d'écrire mettre sur pieds aussi bien que mettre sur pied?

Les dictionnaires que j'ai sous la main, consultés à l'article «pied», ne donnent que le singulier. Le Girodet, le Multidictionnaire et le Hanse-Blampain attirent d'ailleurs l'attention sur cette particularité orthographique. Il fallait donc écrire :

... cette stratégie n'officialise pas la mise sur pied d'un fonds jeunesse...

Line Gingras

«Québec n'interdira pas la malbouffe» : http://www.ledevoir.com/2006/03/30/105607.html

Posté par Choubine à 10:20 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire