Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 10 mars 2006

L'apposition et la virgule

Apposition détachée; virgule; ponctuation; grammaire française; syntaxe du français.

  • Le cardinal de Montréal   Jean-Claude Turcotte   s'est porté à la défense de l'Église hier en lançant un appel au dialogue et à la réflexion aux 19 prêtres dissidents qui ont récemment signé une lettre dénonçant la position du Vatican sur l'homosexualité au sein du clergé. (Alexandre Shields.)

On écrirait, au début d'un article, que le cardinal Jean-Claude Turcotte s'est porté à la défense de l'Église..., sans utiliser de virgules : le cardinal et Jean-Claude Turcotte sont bien une seule et même personne - et la juxtaposition de ces deux termes constitue donc une apposition -, mais, comme il y a plus d'un cardinal et que le contexte n'est pas encore établi, le nom propre apporte une précision essentielle au sens de la phrase.

Cependant, une seule personne possède le titre de cardinal de Montréal; lorsqu'on emploie cette expression, l'indication du nom de l'intéressé est une précision utile, mais accessoire. En pareil cas, l'apposition est dite détachée, et doit être mise entre virgules :

Le cardinal de Montréal, Jean-Claude Turcotte, s'est porté à la défense de l'Église...

Line Gingras

«Homosexualité : Mgr Turcotte veut discuter avec les prêtres dissidents» : http://www.ledevoir.com/2006/03/10/104053.html

Posté par Choubine à 05:08 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire