Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 12 février 2006

Noces

Ce texte se trouve maintenant à l'adresse suivante : http://chouxdesiam.hautetfort.com/archive/2006/02/12/noces.html

Line Gingras
13 octobre 2006

Posté par Choubine à 01:21 - Venise - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

  • Très beau sonnet. Je suis vraiment convaincu. Images superbes, donnent à rêver/penser.

    Posté par Guillaume, dimanche 12 février 2006 à 04:47
  • Très beau. Cette évocation des épousailles des doges et de la mer est tout à fait à propos pour moi, je viens de relire plein de notes que j'avais prises il y a plusieurs années en lisant le très beau livre de Jean Raspail, Vive Venise (Editions Solar, 1992). (L'auteur a aussi fait un film des Grands Explorateurs sur le même sujet :(http://club-culture.com/cinema/cfo6.htm) On mentionne notamment dans le livre l'endroit où le doge lançait son anneau à la mer, au «porto de Lido». Choubine, si tu ne connais pas ce livre, je te le recommande, moi je l'avais trouvé à la bibliothèque de Montréal. J'ai sorti ces notes, ainsi que mon plan de Venise, parce que je suis en train de lire mon premier Donna Leon. Mon copain, lui, en est déjà à son deuxième et lui aussi a sorti son plan de Venise. Je pense qu'il va falloir qu'on retourne là-bas, à force d'y être virtuellement...

    Posté par Panthère rousse, dimanche 12 février 2006 à 11:04
  • Eh bien je ne resterai pas en plan (d'ailleurs je n'en ai pas) et me joindrai au choeur pour chanter aux Noces qu'elles sont fort belles. Pour un peu, je croirais être couchée dans la gondole, moi qui n'ai guère mis les pieds ailleurs qu'en terres d'Amérique.

    Posté par marie danielle, dimanche 12 février 2006 à 15:19
  • Merci à vous trois. Oui, la Panthère, le livre de Jean Raspail fait partie de ma collection. Par ailleurs j'imagine que vous êtes en train de sympathiser, ton copain et toi, avec la famille Brunetti au grand complet - y compris les beaux-parents! Ils sont tellement crédibles, ces personnages, que je devais chaque fois me rappeler à la réalité lorsque, à mon dernier voyage à Venise (c'était en octobre 1999, hélas), j'apercevais une vedette de la police.

    Posté par Choubine, dimanche 12 février 2006 à 22:54

Poster un commentaire