Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

lundi 21 novembre 2005

Prendre ses distances de...

Prendre ses distances de; prendre ses distances par rapport à; conserver ses distances; garder ses distances.

  • [...] de la part du gouvernement Martin, qui cherchait déjà à cette époque à prendre ses distances des proches de Jean Chrétien par tous les moyens possibles. (Alec Castonguay.)

D'après ce que je vois dans mes dictionnaires, on peut très bien se tenir à distance de quelqu'un, se distancer de quelque chose ou de quelqu'un, se distancier d'un maître, d'un allié, d'un parti, de son propre discours.

Cependant, selon Hanse et Blampain, on prend ses distances par rapport à quelqu'un. Le Lexis et le Trésor de la langue française informatisé relèvent aussi des exemples où le complément de distances (ou de l'expression contenant le mot distances) est introduit par la préposition avec :

Il s'agit de conserver ses distances avec tout ce qui est choquant et grossier. (Hébert.)

L'intimité avec les chimères, les distances avec les réalités. (Giraudoux.)

Line Gingras

"Pelletier revient hanter Martin" : http://www.ledevoir.com/2005/11/19/95598.html

Posté par Choubine à 23:58 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]