Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 30 septembre 2005

Mettre en perspectives?

Mettre les choses en perspective; mettre les choses en perspectives; mettre quelque chose en perspective; mettre quelque chose en perspectives; mettre en perspectives; mettre en perspective; to put in perspective; to put into perspective.

  • Les gens qui savent, qui sont capables de mettre les choses en perspectives [...] (Josée Boileau, "La liberté de qui?", dans Le Devoir, éditorial du jeudi 29 septembre.)

Je croyais en venir à bout en moins de deux : l'expression trouvée dans le Petit Robert - avec la graphie mettre en perspective, sans "s" -, je me disais que décidément je donnais dans la facilité, aujourd'hui.

Ha.

Rien, sur l'expression telle quelle, dans le Lexis; dans le Hanse-Blampain; dans le Multidictionnaire; dans le Colin; dans le Berthier-Colignon; dans le Girodet; dans le Thomas; dans le Dagenais; dans le Colpron; dans le Chouinard; dans le Leroux.

Le Trésor de la langue française informatisé reçoit mettre en perspective au sens propre, mais ne mentionne pas de sens figuré. Je note tout de même cet exemple de la locution adverbiale en perspective, employée au figuré :

Il nous faut voir la vie en perspective. (Saint-Exupéry.)

Le Petit Robert est donc le seul, parmi les ouvrages que j'ai sous la main, qui admette l'expression à l'étude, comme locution figurée : "Mettre qqch. en perspective, en exposer toutes les dimensions et présenter l'arrière-plan, le contexte."

Je pense donc qu'on peut très bien s'en servir. Il reste que le Meertens, à l'article "perspective", propose plusieurs solutions de rechange, entre autres (selon le sens) : nuancer, considérer avec recul, replacer dans son contexte, faire la part des choses.

Line Gingras

"La liberté de qui?" : http://www.ledevoir.com/2005/09/29/91439.html

Posté par Choubine à 18:44 - Langue et traduction - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

    C'est un si joli mot, perspective. J'aime à l'utiliser, car à chaque fois on dirait qu'il m'organise lui-même. T'imagines ? le mot "perspective" me met en perspective (mais pas en boîte, eh). Le mot "nuance", lui, c'est comme s'il faisait apparaître une palette de couleurs. Deux mots qui font images en moi, avec de fortes impressions. Au fait, merci pour ta perspective et tes nuances !

    (je ronchonne un peu quand je clique sur tes liens vers Le Devoir et qu'on me dit que l'article est réservée aux abonnés... rogntudju...)

    Posté par Marie Danielle, samedi 1 octobre 2005 à 16:29
  • réservé, sans e, bien sûr...

    (Marie Danielle aka Maridan')

    Posté par Marie Danielle, samedi 1 octobre 2005 à 16:31
  • Tu ronchonnes? C'est bien! J'ai commencé par ronchonner, aussi; j'ai fini par m'abonner...

    Posté par Choubine, dimanche 2 octobre 2005 à 01:21
  • Eh bien moi je dois compter sur le répit que m'accordent parfois mes problèmes de santé pour me rendre le lire en bibliothèque, car je n'en ai pas autrement les moyens...

    Posté par Marie Danielle, dimanche 2 octobre 2005 à 13:00
  • Heureusement qu'il y a les bibliothèques...

    Posté par Choubine, dimanche 2 octobre 2005 à 13:30
  • Salutations

    Toujours intéressant, ce blogue. Merci.

    Posté par LMMRM, mercredi 12 avril 2017 à 18:24

Poster un commentaire